Avertir le modérateur

lundi, 06 août 2012

LE BU, LE LU, LE VU

1. UN VIN AUSTRALIEN A 125,000 EUROS LES 75 CL

2. BAROLO ‘CANNUBI’ CELEBRE UNE VICTOIRE SANS APPEL..PAS SUR..

3. LA  REGION DE  CHIANTI CLASSICO CREE..ENCORE.. UNE  APPELLATION


UN VIN AUSTRALIEN A 125,000 EUROS LES 75 CL

C’est ce qu’il vous faudra débourser pour une ampoule  soufflée main  contenant l’équivalent d’une bouteille de 75 cl de Penfolds Kalima, Block, 42 2004. Ce vin provient d’un vignoble de 4 hectares de vieilles vignes de 130 ans situé dans la région de Moppa dans la Barossa Valley à 60 km au nord d’Adélaïde. Le vin dont le dernier millésime remonte à 1996 est une rareté très prisé des collectionneurs.

Cette ‘œuvre d’art’ a été commissionnée par Penfolds auprès de  quatre artistes renommés, un sculpteur sur verre, un expert en soufflage du verre, un spécialiste du métal et un  constructeur de cabinet d’art.

Ampoule-1-penfolds.jpg

Il est vrai que pour ce prix là, le maître de chai, Peter Gago,  se déplacera, en personne, là où vous choisirez de l’ouvrir et le décantera pour vous dans un tastevin en argent.  Pour ceux qui verraient une forme d’obscénité  dans cette ‘œuvre d’art’, il est pas inutile de rappeler que cela ne représente que deux jours et demi du salaire  du footballeur  Cristiano Ronaldo et que cela vous achèterait même pas une Ferrari !!.

Pour ceux que seraient intéressés par ce vin dépouillé de ses oripeaux  ostentatoires, sachez qu’il vous faudra faire chauffer votre rectangle de plastique pour une valeur de  500 Euros pour en acquérir  une bouteille….Si vous le trouvez.

 

A quand la prochaine trouvaille pour les riches en mal 'd’amusette' ?


BAROLO ‘CANNUBI’ CELEBRE UNE VICTOIRE SANS APPEL..PAS SUR..

cannubi-GC-de-Barolo.jpg


Un tribunal de Rome vient d’annuler une précédente décision de justice qui autorisait l’extension du vignoble de Cannubi de 15  à 34 hectares. Au termes du premier jugement, les crus précédemment étiquetés Cannubi Boschis, Cannubis San Lorenzo, Cannubi Muscatel et Cannubi Valletta pouvaient tout simplement être appelés Cannubi.

Mais un appel de la décision de justice autorisant l’extension avait été interjeté par 11 de 19 producteurs de Cannubi qui ne voulaient pas voir dans cet accroissement du vignoble une ‘dilution’ de la qualité de ce cru réputé. Il est vrai que derrière la discision d’étendre la surface du cru se trouvait la puissance organisation, Marchesi di Barolo.

Il est fort probable que la situation n’est restera pas là et un responsable proche du dossier nous a déclaré que ‘le litige est loin d’être réglé’.

On aurait bien voulu voir  une ‘prise de bec’ similaire lors de l’extension du vignoble champenois.

LA  REGION DE  CHIANTI CLASSICO REE..ENCORE.. UNE  APPELLATION

Après  de longs débats au sein du Consorzio del Vino Chianti Classico, les producteurs ont décidé de créer une nouvelle appellation qui se situera au dessus de l’ appellation Riserva et qui se constituera essentiellement de sélections parcellaires. Silvia Forentini qui dirige le Consorzio pense que, pour l’instant, la classification en Chianti Classico est une pyramide sans toit.

La région de Chianti Classico a été replantée à 60% ces quinze dernières années pour en  améliorer la qualité et pour se différencier de l ’appellation  Chianti et Silvia Fiorentni pense qu’il est important que ce travail soit reconnu par une nouvelle appellation.  Avec cette nouvelle appellation la mise sur le marché ne devra pas intervenir avant  un minimum de trente mois après le vendange et un minimum de 3 mois d’élevage en bouteille. Le célèbre logo qui identifie la région serait aussi modifié.

 

Chianti DOCG logo.jpg


Tous les producteurs ne sont pas convaincus par cette nouvelle appellation. Paolo De Marchi, du domaine d’Isola e Olena, pense que cette nouvelle classification va rendre la situation encore plus équivoque :’ les consommateurs ne savent déjà pas faire la différence entre Chianti et Chianti Classico’., déclare-t-il. Alors ajouter une nouvelle appellation risque fort d’ajouter de la confusion pour le consommateur.

Certains des meilleurs producteurs de l'appellation utilisent déjà les noms de parcelles pour identifier leurs meilleures cuvées comme le domaine de Felsina avec la cuvée Rancia donc rien de bien révolutionnaire mais une évolution normale qui veut que la notion de terroir soit explicitement reconnue dans l’appellation. 

felsina-berardenga-rancia-riserva-chianti-classico-docg-italy-10245623.jpg


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu