Avertir le modérateur

dimanche, 12 août 2012

LE BU, LE LU, LE VU

1. LA PREMIERE CAVE SOUS MARINE OUVRIRA SES PORTES EN 2013

2. LE PLUS VIEUX VIN DECOUVERT EN CHINE ?

3. LES TONNELIERS ONT-ILS MANGE LEUR PAIN BLANC ?


Claude Gilois

LA PREMIERE CAVE SOUS MARINE OUVRIRA SES PORTES EN 2013

Située à 1000 mètres de profondeur et à 150 km quelque part sur la cote atlantique, elle s’appellera VIN MILLE LIEUES SOUS LES MERS, un nom inspiré du grand classique de Jules Vernes. C’ est Frank Labeyrie du Château Coureau, qui se situe dans la région de Cadillac à Bordeaux, qui en est l’initiateur. Il pense que cet environnement est particulièrement bien adapté au vieillissement des vins car les océans ont une température constante et une absence totale d’oxygène. Les vins peuvent donc vieillir lentement et garder leur fruit plus longtemps. Frank Labeyrie a déjà fait un essai sur ses propres vins en stockant 10,000 bouteilles dans la baie d’Arcachon à 5 mètres sous l’eau mais pense qui faut plus de profondeur pour  tirer tous les avantages de ce nouveau concept de stockage.

Ce n’est pas une mince affaire que de stocker des vins à 1000 mètres de profondeur car il faut des bateaux, des robots pour descendre  et remonter les bouteilles. Il s’est donc adjoint les services d’une société spécialisée, Jifmar Offshore Service, qui effectue en ce moment des essais à 250 mètres de profondeur. Son directeur, Foad Zahedi déclare :’ ‘Les tests se passent bien mais nous avons quelques problèmes avec les bouchons’.

 

cave sous marine.jpg


Le  stockage coûtera  aux alentours de  17 Euros par bouteille  par an et la cave ouvrira en juin 2013. 

Un gadget ou une proposition sérieuse ? A vous de juger…


LE PLUS VIEUX VIN DECOUVERT EN CHINE ?

Un vin datant de 3000 ans  aurait été découvert en Chine si on en croit l’agence de Presse de Xinhua. Des archéologues qui travaillaient sur une tombe dans les montagne de Baoji dans la province du Shaanxi ont mis à jour 6 jarres  en bronze dont une contenait du liquide.  Liu Jun, le directeur de l’ Institut Archéologique de Baoji pense que c’est sans doute le plus ancien liquide alcoolique découvert en Chine mais on ne sait pas encore si ‘l’amphore’ contient du vin ou de l’alcool car elle n’a pas pu être ouverte sur place. Ce qui fait penser à   Liu Jun que ce liquide est probablement du vin ou de l’alcool, c’est la découverte dans la tombe ‘une tablette en pierre pour conseiller de consommer l’alcool avec modération. Il est vrai que sous la dynastie des Chang et  des Zhou l’alcool consommé souvent à l’excès était considéré comme un symbole de corruption.

 

wine wessels.jpg

La datation de cette découverte par l’agence de presse est quand même à prendre avec beaucoup de réserve car la tombe où ce liquide à été découvert est une tombe de la dynastie des Zhou (1040-771 avant Jésus Christ). Donc à suivre…

LES TONNELIERS ONT-ILS MANGE LEUR PAIN BLANC ?

Peter Siesseck, du domaine de Dominio de Pingus, un des domaines les plus réputé en Espagne et dans le monde (la bouteilles de Pingus se vend entre 500 et 800 Euros)  va réduire considérablement la quantité de bois neuf utilisé pour l’élevage de ses vins. 

 

PINGUS 1999.jpeg


Peter Siesseck, qui a fondé le domaine en 1995, est un adepte des petits rendements (12 hl/ha) et a été un des tous premiers viticulteurs à utiliser des barriques neuves après la fermentation malolactique d’où l’expression ‘200% de bois neuf’ que l’on retrouve dans certains commentaires sur son Pingus. 

Il a maintenant réduit ses achats de barriques qui sont passés de  250 par an à 100 et déclare que ce sera probablement encore moins pour les années à venir. Peter Siesseck a commencé à réduire l’utilisation du bois neuf pour les élevages en 2006 et il utilise depuis cette date 50% de neuf et 50% de barriques usagées. 

Le Pingus 2008 est le premier millésime âgé à 100% dans des bois  usagés à part pour les 3 mois de la fermentation maloctique. Peter se défend que  sa décision ait quelque chose à voir avec la  récession.  ‘ j’utilise les barriques T5 de Taranssaud, les plus chères du marché’ déclare-t-il. Il est vrai que les T5 de Tarransaud coûtent  plus du double d’une barrique normale. Les T5 sont faites de douelles de bois séchées pendant 5 ans, un peu près le double que pour les barriques normales.

Peter Siesseck indique que l’utilisation de 200% de bois neuf était due à l’utilisation d’une parcelle qui donnait un vin  ‘réducteur’ en barrique car les tannins entaient légèrement en sous maturités. Un meilleur travail dans la vigne depuis quelques années à éliminé la sous maturité donc la nécessité d’un usage intensif de la barrique. Et Peter Siesseck de déclarer : 'l’utilisation intensif du bois, c’est la paresse au chai ; tout doit se faire dans la vigne’.

 

mad_PETER_SISSECK_1_473104x[1].jpg

Peter Siesseck

Les notes stratosphériques  des critiques américains seront-ils toujours au rendez-vous ? A voir... 

On constate quand même depuis quelques années  une réduction importante de l’usage du bois neuf dans tous les pays producteurs.

Commentaires

Au sujet de l'article : LA PREMIERE CAVE SOUS MARINE OUVRIRA SES PORTES EN 2013
Je ne vois pas comment le bouchage classique des bouteilles peut supporter la pression qui existe à cette profondeur.
Dans notre jeunesse, nous mettions à rafraichir les bouteilles depuis un bateau à peu de profondeur, puis pour les déboucher, nos les faisions descendre et dès que les premières bulles apparaissaient, nous les remontions. Le bouchon était à l'intérieur de la bouteille, poussé par le vin contre le goulot interne.
Ainsi le vin ne se mélangeait pas avec l'eau !

Écrit par : Philippe MARGOT | dimanche, 12 août 2012

Au sujet de l'article : LA PREMIERE CAVE SOUS MARINE OUVRIRA SES PORTES EN 2013
Je ne vois pas comment le bouchage classique des bouteilles peut supporter la pression qui existe à cette profondeur.
Dans notre jeunesse, nous mettions à rafraichir les bouteilles depuis un bateau à peu de profondeur, puis pour les déboucher, nos les faisions descendre et dès que les premières bulles apparaissaient, nous les remontions. Le bouchon était à l'intérieur de la bouteille, poussé par le vin contre le goulot interne.
Ainsi le vin ne se mélangeait pas avec l'eau !

Écrit par : Philippe MARGOT | dimanche, 12 août 2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu