Avertir le modérateur

dimanche, 26 août 2012

LE BU, LE LU, LE VU

1. A BRIDGE TOO FAR [1]LES TRAVAUX DU TRES CONTROVERSE PONT SUR LA MOSELLE A L’ARRET


2. LE GOUVERNEMENT ITALIEN INVESTIT DANS LES ANCIENS DOMAINES DE LA MAFIA

3. LA REGION DE BRUNELLO NE SERA SANS DOUTE PAS DIVISEE EN SOUS REGIONS : DOMMAGE !!

 




[1]  'A bridge too far' est le film de guerre  épique  produit en 1977 et  tirer du livre du même nom publié en 1974 par Cornelius Ryan 


Voila à quoi  ressemblera le pont sur la Moselle s’il voit le jour

 

mosel-bridge.jpg

Pas top top...

Ce pont qui relira Ǖrzig à Ratchtig en passant au-dessus des prestigieux vignobles de Zeltingten et Bernkastel fait l’objet de débats qui font rage depuis une trentaine d’années. 

Seul un pylône avait été installé avant que le chantier ne s’arrête il y a quelques semaines  pour des problèmes structurels liés à sa conception.  

Les vignerons concernés s’étaient pourtant resignés à sa construction, non sans avoir protesté une dernière fois le 26 avril 2011, en présence  d' Egon Muller, le président de l’ Association de viticulteurs de la Mosel-Saar-Ruwer  et l’un des plus emblématiques viticulteurs de la région.

 

Mosel-40-wineries-protest-3001.jpg

Les représentants de 40 domaines étaient présents pour manifester contre la construction du pont

Sarah Washington, l’une des plus ardentes protagonistes pour la défense de l'environnement et contre la construction du pont   déclare : ‘On voit les ouvriers transporter des matériaux d’un point à un autre avant de les ramener à leur point de départ’. 'La mise en service du pont a déjà été retardé d’un an' ajoute elle .

C’est un bol d’air bienvenu pour les défenseurs de l’environnement et pour les prestigieux vignobles qui pensent que, ces difficultés s’ajoutant à la crise actuelle en Europe qui n’épargne pas l’ Allemagne, pourraient bien signer l’arrêt de mort de ce projet monstrueux qui a quand même le soutien des Verts allemands accusés d’avoir vendu leur  âme pour quelques sièges lors des dernières élections locales.

Pas du tout rétorque les officiels de la région qui nient un quelconque délai dans la construction de ce pont et qui assure qu’il  est vital pour un accès plus facile de la région Eifel-Mosel-Hunsrűck.

 

Donc affaire à suivre…

LE GOUVERNEMENT ITALIEN INVESTIT DANS LES ANCIENS DOMAINES DE LA MAFIA

 

C’est plus d’un million d’Euros que l’ Union Européenne et le gouvernement italien vont investir conjointement en Sicile, Calabre, Pouilles et Campanie pour la transformation en vignobles de terrains ayant appartenu aux mafiosi, Michele Greco (mort en prison en 2008) et Salvatore Toto 'Rina’ . Cette somme s’ajoute au 61 millions d’Euros déjà investis depuis le début de ce projet  qui comprend pour l’instant que 125 hectares de vignes.

Ce n’est qu’en 1996 que la législation autorisa la saisie des propriétés des mafiosi emprisonnés pour les restituer à la population. Depuis cette date, pas moins de 4500 propriétés ont été transformées en coopératives et, en 2001, les coopératives du village de Corleone à 60 km de Palerme (la capitale sicilienne) ont commencé à élaborer des vins 'anti-mafia’ en leurs donnant des noms de victimes  des mafieux comme Centopassi, le titre  film I Cento Passidu  inspiré par le combat d'un reporter Guiseppe ‘Peppino’    contre la mafia   et qui se terminera par la mort du journaliste.

 

image.jpg


La transformation de ces propriétés ne se fait pas toujours sans douleurs car l’argent des anciens mafieux est détenu par les banques qui  ont profité de leurs emprisonnements pour mettre le grappin dessus. Et puis, il y a les menaces, les destructions de récoltes et on tue même les chiens des employés des coopératives.

Mais devant le succès  de ces projets de rénovation et la création d’emplois qu’ils procurent, le climat commence à s’assainir déclare ‘Francesco Galante’ qui chapeaute l’organisation chargée de réallouer les terres confisquées à la mafia qui a donc décidé de planter 150 hectares de vignes  supplémentaires près de Palerme.  

Cette démarche n’a pas échappé au fameux guide italien  ‘Ganberro Rosso’ qui a déclaré d’une manière un peu opportuniste que :’ le vin peut être utilisé comme une forme de rédemption  conte l’exploitation des sols par la mafia’ (sic).

On peut etre un bon guide et dire des conneries de temps en temps... A moins que le journaliste qui a retranscrit les propos du guide ne se soit un peu planté...

 

LA REGION DE BRUNELLO NE SERA SANS DOUTE PAS DIVISEE EN SOUS REGIONS : DOMMAGE!!

On aurait pu penser, qu ‘après le ‘Brunellogate’ de 2010, l’ un des plus gros scandales viticoles de ces dernières années, qui valut à certains des producteurs les plus connus d’être  accusés d’avoir trafiqué leur vin en le coupant avec des vins élaborés avec des cépage du sud de l’Italie (moins noble que le sangiovese et en dépit de  la réglemention qui stipule que le Brunello et le Rosso doivent être élaborés à 100% avec du sansiovese),  que le législateur se serait penché sur le découpage de  la région elle-même. 

Si les producteurs, lors d’un vote des membres du Consorzio de Brunello en septembre  2011ont confirmé, à une vaste majorité,   qu’ils s’opposaient  à tout changement dans l’élaboration du Rosso ( qui restera 100% sangiovese),  il semblerait que la bien nécessaire redéfinition de la zone de Brunello n’aura pas lieu.

En fait, le terroir de Brunello, qui s’étend sur 2000 hectares, est très hétérogène avec des amplitudes de températures  qui peuvent atteindre 7 degrés du nord au sud et des altitudes dont la variation maximale  peut aller jusqu'à 500 mètres.

 

l'aire de brunello di montalcino.gif

la région de Brunello di Montalcino

La sangiovese est un cépage particulièrement difficile à cultiver et la  superficie de Brunello s’est fortement entendue ces trente dernières années. La qualité est extrêmement variable d’une région à une autre.  Mais toute tentative de différencier la qualité en divisant la région en sous zones semble vouée à l’échec tellement les intérêts commerciaux sont puissants dans cette région. l' intransigeance des certains producteurs (situés sur les terroirs moins nobles) va sans doute amener une dévalorisation progressive de la perception de la qualité du Brunello, le consommateur confronté à un grande incertitude sur la qualité va se tourner vers d’autres appellations (Chianti, Montepulciano) dont la garantie de la qualité est  mieux assurée par une reglementation concensuelle et mieux appliquée. 

Dommage  car une identification des meilleuirs terroirs  aurait constitué une opportunité idéale  pour  permettre à la région de  rebondir après le scandale  de 2010 et de remettre les pendules à l'heure.. Mais en Italie du sud, rien n'est simple...!!

 

biondi-santi-brunello-montalcino-2007.jpg

Biondi Santi, le

domaine qui a donné ses lettres de noblesse au Brunello

Commentaires

Les Brunellos de l'Italie du Sud ou rien n'est simple, c'est soit de la distraction, soit de l'humour. J'opte pour la seconde possibilité, c'est plus agréable à penser ;-)

Écrit par : Boschman | lundi, 27 août 2012

Aie Aie Aie... Les doigts...
Il est vrai que, passée la région de Chianti, je me sens au sud. De la même façon, passée la Loire, où j'habite, et me voilà dans le sud... Enfin quand même... si le blog donne pas toujours dans le politiquement correct, il doit l’être géographiquement. Merci pour les commentaires de rectification.

A+

Écrit par : Claude Gilois | lundi, 27 août 2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu