Avertir le modérateur

lundi, 01 octobre 2012

LA VITICULTURE DU NOUVEAU MONDE EN DIFFICULTE ?

L’ INFLUENCE DU PHENOMENE  EL NINO-LA NINA SUR LA VITICULTURE DU NOUVEAU MONDE


Claude Gilois

J’étais en Californie quand  j’ai entendu parler de ce phénomène pour la première fois. Nous étions en 1998 et les viticulteurs attendaient El Niňo avec une certaine appréhension en se demandant quel serait l’effet sur la climatologie locale, en particulier sur la pluviométrie, un des épisodes  climatiques les plus redoutés  des viticulteurs, en particulier en période de  vendanges. 

Pas que ce phénomène soit  nouveau, il  avait été observé dès le XVI siècle,  et décrit assez précisément en 1923 par un climatologue britannique basé en Inde et qui  étudiait à l'époque la mousson. Il semblait cependant localisé aux cotes sud-américaines avant que des épisodes d’une intensité, peut-être sans précédent, ne se manifestent et  ne  le propulsent sur le devant de la scène médiatique et qu’il tombe sous la coupe de la climatologie de l’aire moderne en proie à un  vif émoi devant le réchauffement climatique anthropique. 

 

En fait, ce qui apparaissait assez simple au départ, allait se révèler beaucoup plus compliqué que l’on  pensait  au premier abord. 

La plupart d’entre vous a entendu parler des graves inondations qui ont affecté l’ Australie en 2010 et 2011 en particulier sur la côte est, inondations qui sont survenues après une période de sécheresse de plus de 10 ans, et qui ont remis sérieusement  en cause le modèle productiviste viticole australien basé sur l’irrigation des vignes. C’est deux épisodes climatiques extrêmes sont la résultante directe des phénomènes  El Niňo/La Niňa.  

 

innondation apres secheresse en australie.jpg

   Entre Adélaïde  et Melbourne: inondations après dix ans de sécheresse: lunaire (photo Ricardo Uztarroz)

En temps normal, donc, les côtes du Pérou et du Chili sont baignées par  un courant froid connu sous le nom de Humboldt qui se dirige vers le nord. Les vents que l’on appelle  alizés, très actifs dans cette région, chassent les eaux de surface qui sont remplacées par des eaux de profondeur (phénomène connu sous le nom de upwelling), plus froides et chargées en gaz carbonique , ce qui permet au planton de se développer et  aux poisonx de casse-crouter joyeusement ainsi qu’ aux mamans des poissons de rester imperturbables quand leurs petits  font pipi dans leurs chaussettes [1]. Il fait, aussi,  le bonheur des pêcheurs, qui aiment bien les mamans des poissons avec du citron et des oiseaux, qui, eux, les aiment nature . Puis, après Noël, et jusqu’au début du printemps le courant  s’inverse pour descendre vers le sud. 

Mais certaines années cette inversion est plus importante, les eaux froides sont remplacées par des eaux plus chaudes. Les poissons se raréfient  faute de plancton et les régions sèches du nord du Pérou et de l’ Équateur connaissent une pluviomètre anormalement élevée. Au malheur de pêcheurs se substitue le bonheur des paysans.

Ces épisodes extrêmes   se produisent  tous les trois ou quatre ans et  durent entre 14 et 18 mois et  sont connus sous le nom  de El Niňo.

Un épisode El Niňo commence toujours par un renforcement des alizés dans la zone de convergence intertropicale ( une zone aux alentours des tropiques aussi connue des marins sous le nom de Pot au Noir pour son  imprévisibilité  et sa dangerosité) . Ces vents  qui soufflent d’ est en ouest donc vers les cotes australiennes provoquent une accumulation d’eau chaude au large l’ Indonésie  et sur la côte est australienne. 

Quand les alizés faiblissent (panne temporaire de l’anticyclone de l’île de Pâques entre les côtes américaines et australiennes), alors une quantités d’eau chaude, plus vastes que le continent américain, se déplace, d’ouest en est ,  de la côte  pacifique australienne jusqu’au côte  pacifique au large du Pérou et de l’ Equateur. Sur cette vaste surface d'eau chaude, se forme  une dépression atmosphérique chargée d'air très humide. D'importantes précipitations s'abattent alors sur la côte ouest du Pérou, les cyclones se déchaînent en Polynésie, tandis que l'Indonésie et l’ Australie s’assèchent. C’est cette  bascule du système atmosphérique et climatique que les météorologues  appellent    aujourd’hui, ENSO,  El Niño Southern Oscillation , en francais, ENOA,  El Niño-oscillation australe.

graphique El Nino.jpg

 

On suspecte le réchauffement anthropique d’avoir modifié les zones intertropicales, véritables couloirs pour la circulation des alizées,  si bien que ce n’est pas seulement Le Pérou, l’ Équateur,  l’ Indonésie  et  l’ Australie qui sont touchés mais aussi l ’Argentine, qui en 1998, a dû faire face à un  mois de pluie pendant les vendanges, phénomène jamais vu   dans ce pays. En 2002, des orages d’une ampleur jamais enregistrée  depuis une centaine d’années se sont abattus sur le Chili.  Des pluies torrentielles sont tombées  sur la cote est australienne ainsi que sur un grande partie du continent en 2010-2011. Cela faisait suite à 10 années de sécheresse intense due à un épisode prolongée de la Niňa . Pareillement,  la Californie a connu deux millésimes très difficiles en 2010 et 2011 suite à des pluies inhabituelles  au mois de septembre et d’octobre.

 

L’accroissement de l’amplitude ENSO est en passe aujourd’hui d’influencer la climatologie mondiale bien au delà des zones habituellement touchées par ce phénomène ce qui montre l’interactivité  des grandes composantes de la climatologie mondiale.

Encore un élément à prendre en compte dans le paysage changeant de l’industrie viticole mondiale.

Le pire sera sans aucun doute pour les populations touchées..


 

[1] Clin c’œil à la chanson de Boby Lapointe : la maman des poisson. A voir sur youtube.

 

Commentaires

Bonjour,

Je vous fais part du lancement d'un nouveau livre indépendant sur le vin et la dégustation via le site duterroiraupalais.com.
Restant à votre disposition si vous souhaitez échanger nos liens internets,

En espérant qu'il retienne votre attention,

Cordialement

Frédéric Morisset

Écrit par : morisset | jeudi, 04 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu