Avertir le modérateur

lundi, 10 décembre 2012

BIODYNAMIE

LA BIO-DYNAMIE : UN CONCEPT PERTINENT  DEVALUE PAR LES EXTRAVAGANCES DE SON INVENTEUR


Claude Gilois

La théorie bio-dynamique de Steiner, c’est d’abord une remise en cause fondamentale de l’agriculture du baron de Von Liebig, fondateur de l'agriculture chimique. En 1924, quand il expose ses idées sur l’agriculture bio-dynamique, Steiner est un précurseur car il est  le premier à s’élever contre l’agriculture chimique,  25 ans avant qu'elle   ne  prenne  le contrôle de toutes formes d’agriculture après la guerre de 1945.  Il s’ insurge donc conte les additifs chimiques qui dégradent les sols donc la qualité des aliments. On ne peut guère contester ce point qui fait aujourd’hui l’unanimité sauf dans les cercles des lobbies de l’agriculture chimique. Poser ce diagnostic à cette époque  est remarquable car il faudra attendre la fin du 20e siècle et une bonne cinquantaine  d’années pour ce diagnostic revienne sur le devant de la scène. Le concept central de la théorie de Steiner  c’est l’unicité du domaine agricole qui est perçue comme un être vivant, en équilibre entre ses divers constituants, le bétail, les arbres, les cultures, les champs, le tout rythmé par des cycles dont il faut bien préciser qu’ils n’ont jamais aujourd’hui été étudiés par la science et dont on ne sait pas s’ils existent. 

l’agriculture biologique est née de la vision  de Steiner. La bio-dynamie n'est rien d' autre que  l’agriculture biologique avec  le génie ou la folie de Steiner en plus   en fonction de la perspective dans laquelle  on se place.  

Les intrants chimiques sont remplacés par des préparations ou des  infusions à base d’orties, de fougères, d’absinthes de quartz et de silice. Le calendrier des semis rythme les influences lunaires et planétaires.

Pas de quoi fouetter un chat jusqu’ici… !! Mais  pour la suite de la théorie, il faut s’accrocher car ça bastonne pas mal.

D’abord, Steiner affirme que    la Bio-dynamie n’est pas simplement une liste de recettes et de  préparations alternatives.  C’est avant tout : ‘Penser, Sentir, donc Agir’ tout autrement qu’on ne le fait à notre époque. Il faut une ‘disposition intérieur’ .

Bon on rentre un peu dans le côté philosophique des choses mais ça va encore.. on suit.

Steiner pense qu’il ne serait pas mauvais que  l’utilisateur de la biodynamie puisse méditer. De cette façon ajoute-il ‘on se rend réceptif aux révélations de  l’azote’.  ‘Et l’on peut alors  pratiquer l’agriculture dans un tout autre style, dans un tout autre esprit quand on s’est rendu ainsi réceptif aux révélations de l’azote’. Ajoute-t-il. 

Les lois cosmiques sont de prime importance pour Steiner et il  en identifie deux principales : la « terrestre », qui agit de l’intérieur des êtres vivants vers l’extérieur, et la « cosmique », émise par les grands corps célestes (Mars, Vénus, Jupiter, Lune, etc.). 

Attention nous rentrons dans une zone de grandes turbulences alors attachez vos ceintures... !!!

'On voit dans le rouge de la rose la force de Mars. […] La force de Jupiter […] colore les fleurs en blanc et en jaune. […] Dans une pomme, c’est effectivement Jupiter que vous mangez, dans une prune, c’est Saturne' déclare Steiner.

Il faillait y penser et le théoriser. C’est fait…

l’usage de la corne de vache et la préparation de  « bouse de corne » (Préparation 500)  sont centraux dans la théorie de Steiner. 'Ayant enfoui la corne de vache remplie de fumier, nous conservons dans celle-ci les forces que la corne de vache avait l’habitude d’exercer à l’intérieur même de la vache, à savoir, réfléchir l’éthérique et l’astral'.  et Steiner d’ajouter ' La corne étant entourée de terre, tous les rayons qui vont dans le sens de l’éthérisation et de l’astralisation convergent et pénètrent dans la cavité qu’elle constitue’.

 

etheric & astral.gif

la relation entre le corps et l'esprit selon Steiner

Pour Steiner, la ramure du cerf est importante car elle  permet à cet animal d’entretenir 'un rapport particulièrement étroit, non pas tellement avec la terre qu’avec l’environnement de la terre, avec ce qui dans cet environnement est de nature cosmique'. 'D’où la présence dans la vessie du cerf – si mince soit-elle en substance – de forces qui sont en liaison non pas avec l’intérieur de l’organisme, comme par exemple chez le bovin, mais avec les forces du cosmos'.

 

Enterrement-des-bouses-de-corne-Horn-dung-burying-4.jpg

Enterrement de la bouse de corne

Il y a de quoi  penser, à ce stade, que Steiner avait dû un  peu fumer la moquette avant de mettre ses idées en ordre.  Et on pourrait continuer à noircir des pages tout aussi incompréhensibles les unes que  les autres. 

ignorants-biodynamie.jpg

Tiré de la bande dessinée 'Les Ignorants'.. A lire

Il y a un côté baroque, spirituel, voire mystique , certains diront même religieux dans la théorie de Steiner et quand on examine le parcours de l’homme il ne faut pas s’en étonner. Inutile de chercher dans cette philosophie la moindre base scientifique et rationnelle. Et pourtant, il y a une certaine beauté, presque poétique dans l’œuvre de Steiner à mille lieux du charlatanisme dont on l’accuse parfois. C’est peut-être pourquoi on assiste à la conversion des certains des plus grands domaines viticoles mondiaux à la biodynamie sans qu’il y ait eu une  quelconque validation expérimentale de la théorie sous le contrôle d’un organisme ou d’une commission indépendante. Au mystère des grands terroirs vient s’ajouter le mythe de la bio-dynamie qui contribue à  les sublimer. Ils sont faits l’un pour l’autre et tant pis si ce type de viticulture coûte plus cher, le prix importe peu.  Les quelques études publiées dans des journaux scientifiques revus par des pairs sont, soit sujettes à caution (étude suisse publiée en 2002),  ou ne montrent pas de différences significatives entre la bio-dynamie et la culture biologique. Autant dire qu’il ne faut pas trop compter sur les scientifiques et les grands instituts  de recherche agronomiques comme l’INRA, pour se pencher sur La bio-dynamie.  Et même s’ils le faisait avec toute la rigueur scientifique nécessaire  on les accuserait de ne pas avoir  ‘disposition intérieure’ si importante  pour  mettre la théorie en pratique.

La partie la plus intéressante de la théorie de Steiner réside dans  la remise en cause de l’agriculture productive basée sur le tout chimique et sa conception de l’interaction des composantes du vivant ce que l’on appelle aujourd’hui les écosystèmes et que personne aujourd’hui ne remet en cause. C’est d’ailleurs sur ces bases que l’agriculture biologique a été établie qui tout en s’inspirant du travail de Steiner  a   pris  bien soin d’éviter les excès et  les illuminations du pape de la bio-dynamie. On obtient  sans doute les mêmes résultats sans tous les artifices de Steiner. Encore qu’enterrer des cornes de vache remplie de bouse  ne semble pas en mesure  d’affecter l’ écosystème local d’une manière négative. Ici, l‘effet placebo joue à plein.

La substitution de produits chimiques de synthèse par des produits naturels n’est pas sans poser de problèmes car de nombreux produits utilisés en agriculture biologique et bio-dynamique comme l’arsenic, la nicotine, la roténone ou le cuivre  sont des substances toxiques pour la faune, la flore et  pour la santé humaine.  Il serait quand même bon d’en évaluer leur degré de toxicité et de s’interroger si, dans certains cas. l’utilisation contrôlée  de produits phytosanitaires de synthèse  ne serait pas préférable à l’utilisation intensive   de produits moins efficaces  pour traiter certains problèmes de la vigne  sans parler de l'empreinte carbone de l’application répétée que de tels traitements génère.

 

Commentaires

Votre article est intéressant vu qu'il soulève quelques questions importantes! Il est vrai que la biodynamie relève de l'incompréhension de la plus part des agriculteurs....Au même titre que l'agriculture bio soit dit en passant...
Cependant, l'agriculture bio et la biodynamie, même si nous n'en connaissons pas encore tous les tenants et aboutissants, sont les voies d'avenir au regard de l'impact positif sur l'environnement.

Sur ce point, votre dernier paragraphe est interpelant...
Remettons juste quelques précisions:
1: par exemple, la roténone est actuellement interdite d'utilisation depuis octobre 2011, ce produit de très faible rémanence était en effet toxique pour l'utilisateur lors de la manipulation et l'épandage comme le sont également les produits conventionnels toujours en circulation. Les producteurs n'ont malheureusement souvent pas le choix faute de produits de remplacement....
2: il y a une quinzaine de matières actives autorisées en bio contre pas moins de 700 en conventionnel! Les moyens de recherches sont disproportionnés à cet égard et la filière bio doit lutteur pour trouver des fonds pour la recherche! La lutte bio est moins lucrative car prône plus d'autonomie au sein même du vignoble. Le coût des recherches et de l’homologation est énorme alors que le marché reste encore petit!
3: Les pratiques d'évaluation des matières actives naturelles sont inadaptées! Elles sont calquées sur celle des produits conventionnels chimiques qui sont à haut degré biocide. Les producteurs bio ne demandent pas un tel effet, ils veulent juste réguler la pression sur le vignoble, non la détruire.
4.Les quantités de produits ne sont, contrairement à ce que l'on sous entend ici, pas intensives et ni exagérées. En effet, les doses appliquées sont en général inférieures à celles préconisées (ex: le cu: dose autorisée max 6kg/ha/an et la moyenne effectivement épandue est de 4 kg)et, de manière générale, l'effet est atténué vu leur mélange aux extraits naturels comme le purin d'orties et d'autres décoctions. De plus, dans une gestion du vignoble en bio ou en biodynamie, l’environnement direct du vignoble, sert également d'abris lors des pulvérisations pour toute une faune et flore qui peut donc à nouveau coloniser le sol rapidement. L'équilibre est ainsi préservé.
5. Le nombre de passage au vignoble est un peu plus important, de l'ordre de deux à trois passages en plus. Les passages comprennent également le travail de la vigne en général qui est plus important en bio. Il faut dire que les vignobles en bio ont leur emprunte carbone de 15 à 20 fois inférieure à celles dites conventionnelles et les vignobles conduits en 'raisonné' sont 10 fois moins énergivores que le conventionnel. Pour le bio, c'est surtout du à une bonne connaissance des sols, une meilleure adaptation des fumures et engrais en fonction des besoins.

Voici une petite réflexion:

l'agriculture raisonnée est un premier pas vers le bio et le bio peut être un premier pas vers la biodynamie. Dalleurs, bon nombre de producteurs bio ont recours au calendrier lunaire pour leurs traitements afin d'optimaliser leur efficacité. Nos grands parents également pratiquaient, dans le potager, le calendrier des lunes montantes, descendantes. Des principes qu'on n'a pas encore étudié les mécanismes en profondeur mais que les effets sont là! Que de choses à découvrir, redécouvrir! Encore faut il en avoir les moyens et la volonté politique de se détacher des lobby. L'avantage du bio et de la biodynamie est, comme vous le précisez si bien, retrouver un lien d'égalité avec la nature, retrouver un équilibre, vivre avec elle et non pas la maitriser. Quelle prétention nous avons eu ces quarante dernières années! Nous en voyons maintenant les effets dévastateurs de la perte de fertilités des sols...Le sol nous donne tout son potentiel à partir du moment où on en prend soin. Si le sol est en bonne santé, plein de vie, de bactéries, de champignons, la vigne sera mieux nourrie, pas de stress hydriques, et elle sera plus forte et résistante, nous auront moins de parasites, de maladies et de perte de terres due à l'érosion. Redonnons vie aux sols et cela, quoi que certains restent septiques, c'est le bio et la biodynamie qui en sont garant et le seul avenir possible. (agro foresterie, brf, fumures naturelles, haies, mares, bandes enherbées naturelles, non labour ou léger, permaculture etc...permettent de redonner vie au sol et la maintenir).

Un tout grand merci pour cet article qui nous pousse à aller voir et chercher encore plus loin des infos! Je vous conseille aussi de lire l'article de Franck Dubourdieu sur la viticulture biologique, voici le lien: www.franckdubourdieu.com/pdf/237.pdf

Bonne lecture et au plaisir de vous lire!

Écrit par : Baufays | mercredi, 12 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu