Avertir le modérateur

dimanche, 20 avril 2014

LA CRIMEE

LA RUSSIE INVESTIE UN MILLION DE DOLLAR DANS LA CRIMEE VITICOLE

CHANGEMENTS DANS LA LÉGISLATIONDE DES VINS DE TOKAJ : UN DEBUT BIEN TIMIDE


Claude Gilois

LA RUSSIE INVESTIE UN MILLION DE DOLLAR DANS LA CRIMEE VITICOLE

Cela n’a pas pris longtemps aux autorités russes pour se rende compte du potentiel viticole de la Crimée. La Russie planifie d’étendre le vignoble de vingt mille hectares. La région  en compte aujourd’hui entre vingt six mille et trente et un mille hectares ; les chiffres  diffèrent selon les sources.

Le potentiel de cette région a longtemps été sous évaluée car il était soumis au bon vouloir politique russe qui soufflait le chaud et le froid sur l’import des vins de cette région au fil des aléas de l’histoire de  ces deux pays. Aujourd’hui c’est au tour de l’Ukraine de refuser l’import des vins de Crimée sur son territoire, ce qui a amené le gouvernement russe à ordonner aux chaînes de supermarchés de libérer  des linéaires pour la vente des vins Crimée en Russie.

Et puis, la Russie semble vouloir investir car la Crimée n’a pas commencé à effectuer son inévitable  révolution viticole face à un marché des vins liquoreux en plein déclin mondialement et les vins secs produits dans cette région sont plus que médiocres. D’ autres pays, dans une situation similaire, ont déjà prouvé que des terroirs longtemps considérés comme majoritairement des terroirs à liquoreux peuvent aussi produire des vins secs de grande qualité. La région du Douro au Portugal et celle de Tokaj en Hongrie sont deux exemples qui illustre parfaitement ce point.

D’ autre part, l’Ukraine n’a pas su protéger son vignoble des convoitises des  promoteurs poussés par le gain et la corruption  et une partie du vignoble  a été détruit, le reste étant menacé d’urbanisation. Est-ce que la Russie pourra faire mieux que l’Ukraine... ?  pas si sûr quand on connaît l’ampleur de la corruption et l’influence de la mafia dans l’économie russe , mais, au moins,  les intentions  des autorités russes semblent de bon augure. La Crimée sera intégrée au programme de développement sponsorisée agricole russe  qui doit se prolonger jusqu’en 2020 et qui fournit des aides aux agriculteurs et viticulteurs.

Il n’est pas du tout sur que la Crimée viticole soit la grande perdante dans ce remodelage politique. L’histoire le dira.  

CHANGEMENTS DANS LA LÉGISLATIONDE DES VINS DE TOKAJ : UN DEBUT BIEN TIMIDE

Nous en avions parlé dans ce blog il y a quelques mois que des discussions au plus haut niveau étaient en cours avec les autorités hongroise, sous la houlette de l’Union Européenne,  pour un changement de la  législation de la région de Tokaj et des vins de Tokaji. Certes,  La montagne semble avoir accouché d’une souris mais c’est un début… continuons le combat… pourront se dire les viticulteurs qui défendent les biens nécessaires changements dans la législation pour redonner de la lisibilité à cette région .

 

La législation  a  aboli les catégories des 3 et 4 Puttonyos. Franchement le 3 Puttonyos qui indiquent un degré de sucre  résiduel de 60 g/l et les 4 Puttonyos de 90 g/l n’avaient pas leur place dans cette région qui figure parmi les plus nobles pour l’élaboration des liquoreux. Certes, la nouvelle législation ne fait pas l’unanimité car les 3 et 4 Puttonyos se commercialisaient aux alentours de vingt Euros bien en deçà des prix des 5 ou 6. 

 

Mais ce changement de législation est loin des revendications des meilleurs viticulteurs  qui prônaient une refonte beaucoup plus radicale de l’appellation et une plus grande simplification   dont voici le résumé.

Le terme Puttonyos  ne serait plus utilisé ( puisque les vins ne sont plus faits dans l’ensemble par l’addition de puttonyos) et serait remplacé par la concentration en sucre résiduel de 150 à 360 g/l de  suivant les années.

 

Le Tokaji sec désignerait des vins dont la quantité de sucre résiduel ne dépasserait pas 3-5 g/l.

 

 

Quant au terme Szamorodni, il serait remplacé par le terme Föbor qui signifie littéralement ʺpremier vin de la maisonʺ. Il n’inclurait pas de raisins botrytisés et la concentration en sucre serait aux alentours de 60 g/l.

A suivre.....

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu